LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges



  FR FR | EN EN
Publication Janvier 2018

logo veloiledefrance.com LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges

Nous au départ de Den Helder - LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
Nous au départ de Den Helder

Plus connue aux Pays-Bas sous le nom de code de “LF1 Noordzeeroute”, la véloroute de la Mer du Nord, c’est l’itinéraire cyclable le plus populaire du pays. Elle fait partie de l’extraordinaire Véloroute de la Mer du Nord Eurovelo 12 qui relie la Norvège à l’Ecosse, et qui traverse les Pays-Bas sur presque 600 km.

Comme il se doit dans ce pays du vélo, quasiment tout l’itinéraire est sur piste cyclable sécurisée. Le plus surprenant est peut être le changement de décor alternant immenses plages de sables blancs, forêts et lacs, petites bourgades verdoyantes, grosses stations balnéaires chics, zones industrielles ou agricoles, ferries, barrages impressionnants et même la traversée improbable du Port de Rotterdam ! Bref un concentré magique des Pays-Bas sur un parcours vélo d’une semaine sur plus de 300 km.






Itinéraire LF1 à vélo d'Amsterdam à Bruges
Itinéraire LF1 à vélo d'Amsterdam à Bruges

logo veloiledefrance.com Une véloroute panoramique pour un premier voyage à vélo ou pour le plaisir de rouler à vélo

Si les voyages à vélo vous font rêver depuis votre canapé mais que vous êtes toujours angoissés à l’idée de vous retrouver sur un vélo pendant plusieurs jours, alors cette véloroute est servie sur un plateau pour vous. Et si vous êtes déjà allé par monts et par vaux avec votre vélo, vous n'en croirez toujours pas des yeux en roulant sur ce tapis rouge de piste cyclable que les Hollandais vous mettent sous les roues le long de leur plage immaculée, et de se sentir comme sur un vélo d’appartement avec en toile de fond des paysages sublimes.

D’abord, comme l’a dit plus haut, l’itinéraire est sur pistes cyclables goudronnées quasiment de bout en bout et un balisage parfait, ce qui rend l’itinéraire accessible même si vous êtes accompagné de petits enfants. Le relief n’est pas forcément plat malgré qu’on soit dans “le plat pays” à cause des dunes de sable, mais on ne grimpe jamais très haut ni très longtemps.

Et comme vous êtes dans LE pays du vélo, vous avez toujours le confort pour cyclistes fatigués à portée de bras. En effet, ce n’est jamais la traversée du désert dans ce pays, il y a toujours des cafés pour cyclistes même dans des recoins inattendus, où on peut se restaurer avec des produits locaux à toute heure pour le prix d’un fast food en France ! Pour dormir, vous avez toujours de multiples choix entre campings ou hôtels à des prix très corrects. Enfin, si vous en avez vraiment ras le casque du voyage à vélo, il est toujours possible de se rabattre sur une ligne de train à proximité, sauf peut-être dans la partie finale de l’itinéraire. Sachez également que c’est une véloroute très fréquentée, et il est très facile de demander de l’aide à un cycliste en cas de grande difficulté.

Ensuite, l’extraordinaire variété des paysages et la beauté sauvage des lieux traversés permet à tout néophyte du voyage à vélo de s’en mettre plein les yeux mais aussi ceux des copains à qui on va montrer les photos, sans avoir à bourlinguer jusqu’au bout du monde, ni à dépenser toutes ses économies.

Les plages sauvages entre Den Helder et Wijk aan Zee - Blog LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
Les plages sauvages entre Den Helder et Wijk aan Zee

logo veloiledefrance.com Départ depuis Amsterdam

On peut faire la LF1 dans les deux sens mais nous avons choisi de commencer depuis Den Helder, au nord d’Amsterdam, pour aller jusqu’à Bruges en Belgique… Alors, dans quel sens faut-il le faire ? Tout dépend si vous voulez une transition de la ville vers la nature sauvage ou vice versa, parce que évidemment, plus vous êtes au Nord, plus le paysage est grandiose.

Nous sommes donc partis d’Amsterdam en prenant le train pour Den Helder avec nos vélos. C’est un train de type TER en France même s’il s’appelle “Intercity” car il n’y a pas de réservation d’horaire. La fréquence est de un train toutes les 30 minutes pour un trajet qui dure environ 1H15 minutes, donc aucun stress pour vous. Par contre, il faut acheter un billet pour votre vélo, (environ 6 € en 2016).



Pour les "cyclistes-boutistes" qui veulent partir d’Amsterdam à vélo, vous pouvez économiser vos piles en rejoignant la LF1 à Haarlem à moins de 30 km d’Amsterdam plutôt que de monter vers le nord. Une sorte d’autoroute à vélo, la LF20, extrêmement roulante mais pas forcément charmante vous y conduit sans trop d’effort... Mais dans ce cas, vous aurez raté la partie la plus sauvage de l’itinéraire.

La station balnéaire Zandvoort au loin - Blog LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
La station balnéaire Zandvoort au loin depuis la LF1

logo veloiledefrance.com Tracé et balisage

Au Pays du vélo, pas de problème pour suivre un itinéraire. Il vous suffit de suivre les panneaux LF1a si vous faites l’itinéraire dans le sens Nord-Sud, de Den Helder vers Sluis, et LF1b dans le sens contraire.
Le balisage est excellent, même en ville, donc côté vélo, il n’y a pas de problème. Par contre, si vous voulez avoir un peu plus de recommandations pratiques ou touristiques, alors, il faut savoir parler hollandais parce qu’il n’existe à ce jour aucune littérature traduite sur cet itinéraire, même en anglais. De même, nous n’avons pas trouvé un équivalent de France Vélo Tourisme en France qui pourrait donner des renseignements en ligne sur un itinéraire précis avec un tracé GPX spécifique. Il y a bien un site web de promotion du cyclotourisme aux Pays-Bas (www.hollandcyclingroutes.com) mais il faut déjà savoir ce qu'on veut chercher. En revanche, on trouvera facilement des plannificateurs d'itinéraires en ligne utilisant tout le réseau cyclable néerlandais (réseaux LF et réseaux à noeuds), comme par exemple celui-ci: https://en.routeplanner.fietsersbond.nl/.
Pour l’itinéraire, vous pouvez télécharger gratuitement le tracé KMZ que nous avons conçu à la main. Il serait aussi plus prudent d’avoir sous la main un atlas des véloroutes des Pays-Bas, à l’échelle 1:100 000 pour pouvoir se situer par rapport à l’itinéraire global, éventuellement prendre une autre véloroute si on s’est perdu ou si on veut couper, mais aussi pour des indications pratiques au niveau de l’hébergement ou de la restauration. Si vous souhaitez avoir plus de détails pour aller visiter une ville (par exemple Haarlem ou La Haye sur l’itinéraire), alors il faudrait des cartes de vélo plus locales à l’échelle 1:50 000. Pour être sûr d’avoir les cartes plus récentes, il vaut mieux les acheter sur place aux Pays-Bas dans les offices de tourisme.

La LF1 entre les deux stations balnéaires Noordwijk aan Zee et Katwijk aan Zee - Blog LF1:La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
La LF1 entre les deux stations balnéaires Noordwijk aan Zee et Katwijk aan Zee


Carte d'assemblage de l'atlas des véloroutes néerlandaises Basiskaart
Carte d'assemblage de l'atlas des véloroutes néerlandaises Basiskaart


Exemple de carte 1:100 000 de l'atlas des véloroutes néerlandaises Basiskaart
Exemple de carte 1:100 000 de l'atlas des véloroutes néerlandaises Basiskaart

logo veloiledefrance.com Les étapes importantes et points d’intérêts

Voici une petite description de l’itinéraire et des étapes clés :
  • Den Helder : petite ville portuaire au départ de l’itinéraire, d’où on peut prendre un ferry vers l’île de Texel.

  • De Den Helder à Wijk aan Zee : le paysage est tout simplement grandiose. Entre les plages sauvages d’un blanc immaculé, les dunes et la lande, il y a que vous et les lignées de vélos, dans le bruit des vagues, du vent mais surtout pas de moteur ! Si vous cherchez à vous loger à proximité, allez donc jusqu’à Bergen à l'intérieur des terres. C'est une petite bourgade très sympathique avec ses maisons cossues noyées dans la verdure et son labyrinthe de petites routes.

  • Entre Wijk aan Zee et Velsen-Noord : La traversée de la zone industrielle de Velsen-Noord n’a rien de très sexy mais vous pouvez remarquer qu’on peut même se déplacer très aisément à vélo dans les zones industrielles hollandaises. A Velsen-Noord, vous aurez à prendre un bac ferry gratuit pour rejoindre Velsen-Zuid, qui se situe à environ 8 km à vol d’oiseau au nord de Haarlem.

  • Entre Velsen-Zuid et Zandvoort : vous êtes dans la belle forêt du parc national Zuid-Kennemerland Haarlem avec ses beaux lacs propices à la baignade. L’itinéraire frôle la ville de Haarlem, petite soeur d’Amsterdam, pour ceux qui sont tentés d’y faire une excursion.

  • de Zandvoort à Noordwijk aan Zee : Après une rapide traversée de la station balnéaire Zandvoort, très prisée à cause de sa proximité d’Amsterdam, mais sans charme particulier, on replonge de nouveau dans le spectacle magique de dunes et de landes. Vous n’êtes pas très loin du parc floral de Keukenhof (qui est ouvert seulement entre mi-mars et mi-mai). Nous avons même tracé un circuit vélo permettant de visiter la ville historique de Leiden, le parc de Keukenhof et les plages sauvages de Noordwijk aan Zee.

  • de Noordwijk à Katwijk aan Zee : Encore une magnifique traversée sur une piste cyclable entre dunes et plages de sable blanc immaculé. L’itinéraire traverse les deux stations balnéaires huppées de Noordwijk et Katwijk aan Zee, qui présentent peu d’intérêt, sauf pour le front de mer spectaculaire.

  • de Katwijk aan Zee à La Haye : On retrouve avec délectation la piste cyclable qui serpente au milieu du splendide paysages de dunes, remplacés ensuite par des lacs lorsque la piste quitte le front de mer. Au fur et à mesure qu’on s’approche de La Haye, les hauts immeubles aperçus à l’horizon ajoutent une note étrange au voyage. L’itinéraire ne passe pas dans le centre ville de La Haye mais dans les beaux quartiers où se situent de nombreuses ambassades. Vous passez à proximité immédiate du parc d’attraction Madurodam, qui vaut la visite et qui plaira aux petits comme aux grands. C’est un peu l’équivalent du parc de France Miniature en Ile de France avec plus d’interactivité et plus de détails très amusants. Vous pouvez laisser les bagages à la consigne à l’accueil.

  • de La Haye à Hoek van Holland : Après une longue traversée de la “city of glass” (La cité de verre, un petit clin d'oeil au roman de Paul Auster), impressionnante mer de serres de cultures maraîchères et de fleurs qui explique comment ce tout petit pays peut être deuxième exportateur mondial de produits agricoles, on arrive à Hoek van Holland, la dernière petite bourgade “sur terre” avant la succession d'îles et de digues venteuses qui vous attend.

  • de Hoek van Holland à Breskens : Vous entrez dans la Zélande ou “Zee Land” , “la Terre de la Mer” qui a donné son nom au pays Nouvelle-Zélande. C’est l’autre facette des Pays-Bas, concentrée sur cet estuaire de la Mer du Nord, mais méconnue des chemins touristiques, que vous allez visiter. D’abord, on quitte le port de Hoek van Holland par un ferry payant pour cycliste et piéton vers le port de Maasvlakte, aux confins du port de Rotterdam, l’occasion de côtoyer les imposants porte-containers du plus grand port de marchandises d’Europe et… des phoques qui se dorent sur les jetées… Une fois accostés, vous allez continuer à être guidé par cet impeccable tapis rouge de piste cyclable bien sécurisé et bien entretenu, qui vous fait traverser à vélo l’insolite paysage fortement industriel constitué de pylônes, cheminées, pipeline, containers et camions... Vous aurez ensuite devant vous environ 120 km d’ouvrages d’art à la hollandaise à traverser, c’est-à-dire digues, ponts et barrages, et comme ligne d’horizon, un bataillon d’éoliennes qui tournent à plein régime, cela veut tout dire ! Entre deux barrages monstrueux, l’itinéraire se perd dans la verdure et le luxe des lieux de villégiatures germaniques, où on vous abordera en allemand. C’est à y perdre le Nord ! Un dernier ferry payant piéton/cycliste vous fait quitter Vlissingen pour Breskens, clôturant ainsi la traversée de la Zélande.

  • De Breskens à Bruges : Après quelques dernières belles plages, l’itinéraire longe la frontière belge avant de la franchir après la commune de Sluis, en suivant un joli canal jusqu’à Bruges. L’itinéraire de la LF1 bifurque avant Bruges, et continue en Belgique puis en France, jusqu’à Boulogne sur Mer.

  • Bruges : Cette splendide ville médiévale, connue aussi par le surnom "Venise du Nord" est le bouquet final pour clôturer notre fantastique randonnée à vélo. Sachez quand même qu’elle est très touristique à la belle saison et n’est pas vraiment interdite aux voitures, ce dont vous n’aurez peut-être plus l’habitude après une semaine exclusivement sur des pistes cyclables.

Le barrage de Brouwersdam avant Renesse - Blog LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
Le barrage de Brouwersdam avant Renesse

logo veloiledefrance.com Quelques informations pratiques :

  • Quand partir : La plus grande difficulté que nous avons eu à affronter était le vent lors de la traversée de la Zélande, même en plein été. Vu la forêt d’éolienne sur ce territoire, on doute qu’il existe une saison “de douce brise”. Peut-être que l’été est quand même la période la plus clémente ? Méfiez-vous quand même puisqu’il peut faire très chaud et il y a peu d’endroits ombragés.

  • Durée : avec ses 320 km de faux plats (parce que dans les dunes il y a quand même des montées et descentes) , comptez environ une semaine en partant de Den Helder jusqu’à Bruges. Si vous voulez en profiter pour faire des excursions et des séjours (il n’y a pas que les croisiéristes qui ont ce privilège) dans certaines villes touristiques comme Haarlem, Leiden ou La Haye, vu que l’itinéraire passe quasiment à côté, il faut évidemment compter des jours en plus.

  • Partir avec son vélo et le train : Pour se rendre aux Pays-Bas avec sa propre monture, nous avons tout expliqué dans notre blog Aller aux Pays-Bas depuis Paris en train avec son vélo. Pour revenir à Paris depuis Bruges, nous vous conseillons de prendre le train vers Lille avec un changement à Courtrai (Kortrijk) en Belgique, puis ensuite de prendre le TGV de Lilles-Flandres vers Paris. De cette façon vous êtes certain de pouvoir caser votre vélo. Attention toutefois, il faut un billet vélo pour le train sur la section en Belgique (vous pouvez le payer dans le train) et il faut réserver une place pour le vélo dans les TGV Lille-Paris (10€ par vélo). Le trajet en train entre Bruges et Lille (avec un changement à Courtrai) dure environ 1h 45mn si vous ne ratez pas la correspondance à Courtrai, et vous pouvez acheter votre billet sur internet auprès de la compagnie Trainline. Achetez séparément votre trajet en TGV Lille-Paris sur oui.sncf ou sur Trainline et n'oubliez pas de réserver (payer) une place pour votre vélo.

  • Boire, manger, aller aux toilettes et dormir : Il n’y a quasiment pas de fontaine d’eau potable sur les itinéraires vélos aux Pays-Bas. Les seuls que nous ayons vus sur la LF1 sont à Noordwijk. Cela dit, vous trouverez toujours sur le chemin un commerce ouvert ou des bars-restaurants pour cyclistes où on peut manger et/ou boire à toute heure.
    Question sanitaire c’est pareil. Il n’y a pas de toilettes en libre service sur l’itinéraire et il faut aller dans un bar-restaurant ou certains commerces. Vous devrez alors payer (environ 0,50€) pour utiliser les toilettes si vous ne consommez pas.
    Pour trouver un endroit où passer la nuit, vous avez moult choix entre les hôtels qui sont souvent des hôtels indépendants, rarement des chaînes, et de nombreux campings ou locations de vacances (surtout en Zélande) qui se louent même pour une nuit.

L'Arrivée à Bruges - Blog LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
L'Arrivée à Bruges

logo veloiledefrance.com Quelques bonnes adresses que nous avons testé :

  • Hotel 1900 à Bergen : c’est un petit hotel familial très cosy avec son jardin accueillant au milieu du centre ville-village de Bergen. Les chambres sont petites, certes, et l’escalier très raide à la hollandaise pour accéder aux chambres ne fait pas toujours plaisir à vos cuisses de cyclistes, mais le romantisme du lieu et l’accueil chaleureux des hôtes valent le détour.

  • Zorn Hotel Duinlust à Noordwijk aan Zee : encore un petit hotel familial, au prix très abordable dans une station balnéaire chic de la côte hollandaise, voilà ce qui est rare! En plus, il est très bien placé même s’il ne fait pas face à la mer et il faut monter un peu depuis le centre ville pour l’atteindre. Les chambres sont petites mais très fonctionnelles et très propres. Il y a un espace non couvert à l’arrière de l’hôtel pour mettre les vélos à l’abri. Et bien-sûr, pour ce prix là, on n'échappe pas aux escaliers raides à la hollandaise!

  • La station balnéaire de Renesse : si vous séjournez à Renesse, profitez-en pour goûter à la cuisine de la mer hollandaise dans des nombreux restaurants en terrasse où vous pourrez voir et choisir en vitrine ce que vous voulez, sans avoir à déchiffrer un seul mot hollandais (ou plutôt de l’allemand dans cette région).

  • Hotel Monsieur Ernest à Bruges : un petit hôtel de charme au bord de l’eau et très bien placé dans Bruges, avec une jolie déco atypique à la fois zen et baroque. Le petit-déjeuner y est délicieux. On peut y mettre son vélo dans l’arrière cour.

L'incroyable véloroute LF1 continue son chemin dans le port industriel de Rotterdam - Blog LF1 : La véloroute de la Mer du Nord d'Amsterdam à Bruges par veloiledefrance.com
L'incroyable véloroute LF1 continue son chemin dans le port industriel de Rotterdam

logo veloiledefrance.com Nos guides à vélo aux Pays-Bas

Si vous êtes plutôt intéressé par un petit circuit à vélo aux Pays-Bas, vous pouvez vous entraîner sur nos deux magnifiques circuits à vélo au départ de la ville de Leiden :




Vos commentaires ou questions sur  Commentaires sur Google+   Commentaires sur facebook