Notre Blog‎ > ‎

Test du clignotant feu stop pour vélo avec signal sonore



Publication Février 2016 

Un clignotant vélo pourquoi faire

Sur votre chemin de vélotaf en hiver, vous avez du voir des cyclistes décorés de toutes sortes de lumières clignotantes comme des sapins de Noël. Parmi celles-ci, on voit apparaître une nouvelle espèce, les feux clignotants arrière pour vélo, comme sur les motos.
Il faut savoir que le feu clignotant n’est pas mentionné dans les règlements pour cyclistes et qu’il faut toujours utiliser les bras pour signaler son intention de tourner à droite ou à gauche.
Cela dit, à la tombée de la nuit, comment être certain que les automobilistes voient nos gesticulations ? Alors est-ce une bonne idée de mettre des feux clignotants sur le vélo ? C’est ce que nous voulions savoir en testant le bloc clignotant feu stop avec signal sonore vendu chez Le Cyclo, un magasin en ligne très complet d'accessoires pour vélo.


clignotant feu stop pour vélo avec signal sonore
clignotant feu stop pour vélo avec signal sonore vendu chez le Cyclo


Fonctionnement du produit

L’ensemble est composé d’un bloc de feu clignotant relié au boîtier qui se fixe sur le guidon et d'un capteur de frein. Deux colliers sont aussi inclus : le plus court pour fixer le boîtier et le plus long pour fixer le bloc de feu à la tige de selle. Vous avez aussi deux piles AA qui sont fournies mais aucune notice de montage. Cela dit, l’ensemble parait assez intuitif et Le Cyclo a mis une petite note explicative.
Première chose à faire : mettre les piles dans le bloc de feu et tester l’ensemble. On vous met en garde tout de suite car il faut beaucoup de précaution. En effet, une fois les deux petites vis à l’arrière du feu dévissées, vous avez accès à tous les éléments du circuit électrique car il n’y a pas d’éléments de cache pour séparer le logement des piles du reste; il faut donc manipuler avec précaution.
On met le bloc en marche avec le bouton “on/off”. Un curseur permet de mettre le clignotant droite (R) ou gauche (L), ou pas de clignotant s’il reste au milieu. La molette permet de choisir entre des différents types de sons émis lorsque vous avez actionné un clignotant (pour ne pas oublier de l’éteindre). On vous prévient que le bruit est assez assourdissant si vous testez à l’intérieur. Enfin, un petit bouton en bas à droite sert de klaxon… A n'utiliser QUE pour les véhicules motorisés et pas sur les piétons ou cyclistes sous peine de les faire tomber à la renverse !!!



 Montage sur le vélo

L’ordre de montage que nous préconisons est de visser d’abord la lampe sur la selle, ensuite le boîtier de commande sur le guidon et en dernier le capteur de frein sur le freinage. Autant les deux premières opérations sont assez intuitives et ne demandent aucune connaissance particulière, sinon celle de savoir manipuler un tournevis classique, le montage du capteur de frein requiert quand même quelques notions de bricolage de vélo. Il faut en effet sortir le câble de frein arrière de l’étrier et le faire passer dans le capteur. Assurez vous d’avoir sous la main des clés Allen et des embouts de câble de frein de remplacement.
Le vélo sur lequel nous avons effectué notre test a un frein à patin de type V-brake. Si vous avez des freins à disque ou autre, il vaut mieux laisser tomber le capteur de frein à moins d’être très très bricoleur, ou de le faire poser par un vélociste. De toute façon, vous pouvez toujours vous passer de la lumière de freinage. Il suffit d’enrouler proprement le capteur et de l’attacher quelque part dans un recoin du vélo.



 Test et conclusion :

Nous avons fait un petit tour à vélo dans la nuit avec le feu. La lumière du feu rouge et surtout du feu stop est fortement visible, même à plus de 50 m. Par contre, les feux clignotants droite et gauche ne se distinguent pas vraiment. Donc, comme on a dit au début, il faut toujours utiliser les bras pour donner votre direction, et vous pouvez porter en plus des brassards de sécurité avec LEDs clignotant sur l’avant-bras ou des gants réfléchissants pour être encore plus explicite.

En résumé, le bloc de feu est un plus pour être vraiment visible de nuit. Le feu stop (actionné quand on tire sur les freins) attire l’oeil par sa forte luminosité, ce qui permet de bien signaler sa présence quand on est à l’arrêt d’un feu sur une route peu éclairée par exemple. Les feux clignotants peuvent être utilisés pour signaler vos intentions à un cycliste qui est dans votre roue par exemple, mais les voitures peuvent difficilement distinguer la gauche de la droite, même si elles perçoivent le clignotement plus clairement qu’un led clignotant classique.
Ce qu’on aime dans ce clignotant feu stop pour vélo avec signal sonore, c’est le prix, sa relative simplicité d’utilisation, et la forte visibilité de la lumière. Ce qu’on aime moins c’est le montage du capteur de frein qui nécessite de savoir bricoler son vélo et l’impossibilité de changer les piles de la lampe sans la démonter du vélo.